Le machine learning arrive dans toutes les entreprises aujourd’hui, et nous donne l’impression que l’humain va être remplacé par des Intelligences Artificielles présentes un peu partout. En fait oui et non, mais plutôt non. Certes, la robotisation aidée de l’intelligence artificielle, va continuer à détruire des emplois, mais ça, ça n’est pas nouveau. Ainsi Amazon aurait aujourd’hui 75000 robots dans ses entrepôts pour optimiser toujours plus sa logistique. C’est toujours moins cher et plus efficace de mettre des robots que des humains, pour porter des colis dans un entrepôt. Disons que c’est plutôt la robotisation que l’IA qui remplace les humains.

En revanche, l’intelligence artificielle nous aide dans l’analyse de grands volumes de données ( big data si vous préférez, ça fait plus techno) grâce au Machine Learning. Mais comment ça marche exactement ? Dans machine learning, il y a « learning », et qui va faire le learning des machines ?… et bien des humains. Et oui, il faut préparer des données d’apprentissage (data sets) que l’on va ensuite donner à la machine, pour qu’elle apprenne et qu’elle puisse ensuite extrapoler sur des volumes de données plus grands, et plus il y a de cas d’analyse, plus il y a de data sets à créer, et donc d’humains pour les créer. Mais ça, on en parle pas trop tôt, car ça ne fait pas vraiment « technologique ». Ca fait plus artificiel que intelligent. En fait le machine learning, c’est ce qu’on appelle de l’IA faible. Plutôt que dire, que ça n’est pas intelligent, on dit que c’est intelligent mais faiblement .Vous imaginez si on dit à quelqu’un qu’il est faiblement intelligent ? En fait, c’est qu’il est vraiment con. C’est pareil pour les ordinateurs.

Alors, est-ce que ça va remplacer des humains ?

Non, car vous l’avez compris, il faudra toujours des humains pour créer les données d’apprentissage (datas sets), et les donner à apprendre aux machines. Donc, ça multiplie nos capacités d’analyse mais ça ne détruit pas d’emplois pour l’instant, et ça peut même en créer. Comme toute révolution industrielle, ça les transforme.

Article rédigé par Bernard EUVERTE, CEO fondateur chez WorkIT Software